Clientèle visée

ADULTES, HOMMES OU FEMMES
Les policiers, militaires, ambulanciers et leur famille

DIFFICULTÉS VÉCUES

  • Manque d’estime de soi
  • Manque de confiance en soi
  • Difficulté à s’affirmer
  • Pas de but dans la vie
  • Peurs qui m’empêchent d’être libre de faire ce que j’aimerais réellement faire
  • Difficultés de couples ou relationnelles diverses
  • Solitude, vie sociale et familiale insatisfaisante
  • Comportements autodestructeurs : Alimentation, alcool, drogue, cigarette, etc.
  • Remises en question constantes
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Impression de tourner en rond
  • Émotions souffrantes qui se répètent constamment
  • Sentiment d’infériorité paralysant
  • Deuil, traumatisme, abus, etc.
  • Difficulté à faire des efforts constants
  • Difficultés avec l’autorité
  • Impuissance face à votre vie avec l’impression que la vie n’est pas juste
  • Sentiment de vide intérieur
  • Peur paralysante des échecs
  • Dépendance affective ou toute autre dépendance
  • Idées suicidaires, difficulté à négocier avec la vie
  • Vous vivez difficilement avec le Syndrome de Stress Post-Traumatique

Continue reading

Comment fonctionne une thérapie?

Déroulement de la thérapie

Lors de la première rencontre, je prends les informations nécessaires à l’ouverture de votre dossier, nom, adresse, et numéro de téléphone. Ensuite je m’informe du but que vous désirez atteindre avec nos rencontres. J’inscris ces informations pour nous aider à garder le cap au fil des rencontres. On discute alors des problématiques que vous vivez et des attentes que vous pouvez avoir face à ce que la thérapie peut vous apporter.
J’ajuste les attentes au besoin pour qu’elles soient plus réalistes à atteindre. Par exemple; si vous voulez transformer un fonctionnement qui vous fait souffrir depuis votre naissance en 1 ou 2 rencontres, ça ne fonctionnera pas. La réalité c’est que les habitudes / fonctionnements ancrées depuis longtemps prennent du temps à être transformés.

Je vous informe ensuite de ma façon de procéder : Les rendez-vous, les retards et annulations. En fait, le cadre dans lequel nous allons fonctionner ensemble.

La thérapie commence

Je vous invite à me parler de vous, de ce que vous vivez, de votre histoire, à me nommer vos émotions en lien avec les problématiques abordées dans la visée des rencontres etc. Mon travail de thérapeute est d’être en relation avec vous, de vous entendre avec mon cœur et ma tête, et de m’assurer que je saisis bien ce que vous me dites. Le travail de fonds que j’ai à faire est de créer une relation agréable avec vous dans laquelle vous vous sentirez confiant (e), en sécurité.
Je ne prends aucune note, je suis entièrement avec vous. Je vous fais des reflets et des observations sur vos émotions, votre intensité, sur votre corps et sur ce que je vis en relation avec vous. Je m’implique émotivement, puisqu’on parle bien d’une relation intime / professionnelle, je me laisse toucher par vous, par votre histoire, par vos joies et vos peines, et ce, tout au long de la rencontre. Je suis pleinement impliqué dans ma relation avec vous, tout en restant dans le respect de mon rôle de thérapeute.

Combien de séances de thérapies ça va prendre?

Question sans réponse. Je m’explique…

Chaque personne qui consulte en thérapie a ses propres expériences de vie, ses propres blessures et ses besoins spécifiques. Comme je le disais précédemment, une blessure d’enfance a besoin généralement de temps pour guérir. Mais si après quelques rencontres vous êtes satisfait (e), vous sentez que vous avez pris plus de pouvoir sur votre vie, et que vous ne ressentez plus le besoin de venir à nos rencontres, vous cessez les séances au moment où vous le voulez.
Voici une autre chose qui peut influencer le nombre de rencontres. Suivre une thérapie peut être exigeant pour le corps, une période de repos a sa place dans le processus. Si vous ressentez le besoin de faire une pause et prendre un temps d’arrêt, libre à vous. Si quelque chose n’allait pas, si un événement survenait, ou pour toute autre raison, je suis disponible pour vous en tout temps sur rendez-vous. N’oubliez pas qu’au fil de nos rencontres un lien affectif s’est créé entre vous et moi, votre thérapeute.
Mon but est exclusivement de satisfaire vos propres besoins et surtout vous aider à développer votre liberté et autonomie face à votre thérapeute.

Les outils utilisés

Au fil de nos rencontres vous et moi allons vivre différentes étapes à votre cheminement. Pour vous aider à traverser certaines de ces étapes, l’ANDC possède différents outils développés en fonction de notre approche. Je vous explique sommairement quels sont certains de ces outils les plus importants.

Le Cram-art

C’est un jeu d’images très différentes les unes des autres. Ce sont généralement des œuvres d’art reproduites. Ces images sont un complément à la thérapie. Elles servent à visiter différents volets de votre psyché. Elles sont aussi utilisées pour dénouer ce qui peut s’apparenter à des contradictions mais qui sont en fait des polarités. Chacun(e) de nous possède des caractéristiques qui semblent s’opposer : douceur et fermeté, leadership et obéissance etc. Ces polarités ont souvent besoin d’être mise en lumière pour pouvoir émerger et ainsi s’en servir dans le processus de la connaissance de soi.
Le Cram-art est aussi un outil très utile pour aider à faire des choix difficiles pour nous : je reste ou je déménage, je lui parle ou je reste silencieux, etc.

Un autre outil : le Projecto-Cram

Ce sont 12 images abstraites qui servent à visiter différents coins de l’inconscient. Cet outil est très puissant et ne doit être utilisé que lorsque la relation client/thérapeute est bien établie et que le lien de confiance est bien ancré. Ces images nous amènent très fréquemment dans des chemins peu fréquentés de votre inconscient où différents nœuds s’y cachent.

Des Observations Objectives Précises

Le thérapeute se sert des OOP pour favoriser la conscience de soi, c’est-à-dire aider son client à se voir. Exemple: une simple phrase comme « j’observe que tu fermes les poings quand tu me parles de ton père » aide le client à prendre conscience de ce qu’il vit, ça lui ouvre la porte à une autre dimension de lui-même. Ça lui permet d’approfondir son vécu en lien avec son père. Le thérapeute utilise constamment les OOP en thérapie, que ce soit des OOP du corps, du ton de voix, du regard, etc. Ainsi, par le reflet des émotions et des fonctionnements en parallèle avec les OOP le client peut ainsi se voir et s’écouter en temps réel, dans l’ici et maintenant de la relation, ce qui favorise la conscience de soi qui amène le client à plus de connaissance de soi. La connaissance de soi est fondamentale dans le processus de la reprise en main de sa vie ce qui nous amène vers plus de liberté d’être.

Une écoute hors du commun

Une des grandes forces du thérapeute en relation d’ aide est son écoute, sa présence à son client, il lui est totalement dédié. Quand vous passez une heure avec moi, je suis là pour vous, vous comprendre et me laisser toucher par vous. Je suis là pour vous entendre, vous aimer et vous accepter tel que vous êtes et pour vous reconnaître dans vos forces.

Mais je suis aussi là pour vous montrer, sans ménagement, les obstacles et les zones de difficultés qui vous briment dans votre liberté à être vous-même et à vous réaliser pleinement.

Être soi-même, créer sa propre vie et en être responsable

Je vous offre :

  • Thérapie individuelle pour adultes, homme ou femme.
  • Le respect de votre rythme et de votre différence.
  • Des méthodes douces qui favorisent le travail sur soi en profondeur.
  • Une relation de confiance par une écoute exceptionnelle et une attitude d’acceptation.
  • L’aide pour mettre de la lumière sur vos comportements et attitudes qui créent des situations insatisfaisantes.
  • L’aide à prendre conscience de vos besoins fondamentaux, vos obstacles, vos ressources.
  • Un accompagnement dans vos difficultés puis dans votre passage vers l’action créatrice et libératrice.

La liberté

« C’est l’aptitude à être responsable de sa vie, à arrêter des choix, à prendre des décisions et la capacité d’en assumer les conséquences. »

Colette Portelance

L’Approche Non-Directive Créatrice™

L’ANDC (Approche Non Directive Créatrice) par Colette Portelance

Voici la retranscription du contenu de cette vidéo pas COLETTE PORTELANCE, la créatrice de l’approche thérapeutique et de l’école.
Qu’est-ce que l’ANDC?
C’est une approche relationnelle fondée sur la communication authentique. C’est une approche qui permet à l’aidé (e) de vivre une expérience relationnelle agréable de façon à ce que ces expériences passées et ce qu’elles ont laissé en lui de blessures soit transformé pour qu’il puisse avoir de meilleures relations par la suite. Elle favorise l’amour de soi, la liberté d’être, la création de sa vie, elle développe le pouvoir sur sa vie, c’est ce qui nous préoccupe quand on travaille avec les gens.

Pourquoi l’appellation Approche Non Directrice Créatrice?

C’est non directif créateur parce que le thérapeute est non directif c’est-à-dire qu’il va respecter tes besoins, tes opinions, tes émotions, tes blessures. Il ne va pas te donner de conseil, il ne va pas te donner de solution, il ne va pas projeter son monde intérieur ou ses expériences sur les tiennes, il a assez de connaissance de lui-même et il a fait assez de travail sur lui pour ne pas en arriver à faire ça. Il ne va pas te juger dans ta différence, il va t’accepter comme tu es, et ça te permet de créer ta vie parce que le thérapeute va t’aider à trouver tes propres solutions, à trouver tes propres moyens de créer ta propre vie, il ne va pas te dire comment faire, et c’est en ça que l’approche est à la fois non directrice et en même temps créatrice.

L’ANDC c’est une manière d’être, ce n’est pas juste une théorie et une méthode, c’est une manière d’être que l’on peut transposer dans notre vie. Le but c’est d’améliorer notre relation avec soi et avec les autres, alors, on peut être non directif créateur dans notre relation de couple, dans notre relation avec nos enfants, avec nos parents et avec tous les gens qu’on aime, même au travail. C’est la base de l’approche et probablement ce qui la rend unique et si utile dans la vie de tous les jours.
– Colette Portelance

L’ANDC, la responsabilité et le pouvoir sur sa vie
La responsabilité, c’est la capacité d’un individu à se prendre en charge, à s’assumer et à se réaliser le plus entièrement possible. Être responsable c’est exercer le pouvoir sur notre vie en acceptant les conséquences de nos actes, de nos paroles, de nos silences, de nos gestes et de nos choix; en cherchant en nous la source de nos malaises et de nos joies, de nos échecs et de nos réussites, de nos problèmes et de leurs solutions; en ne laissant pas le passé nous tirer en arrière et limiter l’exploitation de nos potentialités présentes; en travaillant à nous changer nous-mêmes plutôt que de blâmer les autres, de les juger, de les critiquer, de les contrôler et d’essayer de les changer quand ils sont déclencheurs de nos inconforts et de nos malaises; en refusant de laisser aux autres le pouvoir de nous tenir responsable de leurs difficultés, de leurs émotions et de leurs besoins non satisfaits.

Je vous invite à lire la suite de ce texte sur le site de la CITRAC.

 

Voici une autre vidéo qui saura vous informer

«La mission du CRAM»

Présenté par Marie Portelance

https://vimeo.com/83965662

 

Qui est André Bossinotte?

andre-small-cropJe m’appelle André Bossinotte. Je pratique la Relation d’Aide avec l’approche créée par Colette Portelance : L’Approche Non Directive Créatrice, ANDC

Je vous offre : Thérapie individuelle pour adultes, homme ou femme dans mon bureau ou par SKYPE en cas d’impossibilité pour vous d’être présent(e).

Je suis membre de la CITRAC – une association professionnelle qui regroupe des thérapeutes en Relation d’Aide qui sont formés à l’ANDC (Approche Non Directive Créatrice), à l’école de Colette Portelance, le Centre de Relation d’Aide de Montréal.

Mes formations

Formation générale à l’approche non directive créatrice de 1250 heures au centre de relation d’aide de Montréal, de 2006 à 2008

Formation spécialisée dans le Syndrome Post-Traumatique, (SSPT). 2010

Ateliers et séminaires
• Le rôle de l’autorité dans le processus thérapeutique
• La congruence thérapeutique
• Guérir les blessures du cœur
• De quel système relationnel êtes-vous prisonnier?

Activités professionnelles
• Co-animation d’ateliers avec Roberto Mayer TRA.
• Le pouvoir de guérison de l’« ici maintenant ».
• Amour, respect et estime de soi.